logements collectifs

LAURÉAT « CROIX BERTHAUD » RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE 300 LOGEMENTS EN SITE OCCUPÉ

L’ensemble immobilier CROIX BERTHAUD est implanté à la lisière urbaine sud de Saint Chamond et s’adosse à flanc de coteau sur les contreforts paysagers du Pilat. Le site domine la ville et se positionne en promontoire, profitant ainsi d’un panorama très privilégié. L’environnement urbain de proximité est constitué essentiellement d’un tissu pavillonnaire largement dominé par les immeubles collectifs.

LAURÉAT « CROIX BERTHAUD » RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE 300 LOGEMENTS EN SITE OCCUPÉ

L’ensemble immobilier CROIX BERTHAUD est implanté à la lisière urbaine sud de Saint Chamond et s’adosse à flanc de coteau sur les contreforts paysagers du Pilat. Le site domine la ville et se positionne en promontoire, profitant ainsi d’un panorama très privilégié. L’environnement urbain de proximité est constitué essentiellement d’un tissu pavillonnaire largement dominé par les immeubles collectifs.

« DOMAINE DE L’ÉTANG » RÉHABILITATION DE 367 LOGEMENTS, EN SITE OCCUPÉ

Le domaine de l’étang dessine un plan masse assez bien composé malgré la brutalité apparente de son orthogonalité. En effet, les immeubles positionnés en trame orthogonale dessinent et délimitent des espaces collectifs bien identifiés dont le stade forme la plateforme centrale du site.
Les poches rectangulaires encadrant le stade sont occupées par les parkings et une aire de jeux ombragée et bien végétalisée. Le redan Nord Ouest formé par les immeuble B et C dessine un cadre pour le centre paroissial. Côté Nord, la bande commerciale formant le socle du bâtiment 1 et la MJC apportent une certaine attractivité.

« DOMAINE DE L’ÉTANG » RÉHABILITATION DE 367 LOGEMENTS, EN SITE OCCUPÉ

Le domaine de l’étang dessine un plan masse assez bien composé malgré la brutalité apparente de son orthogonalité. En effet, les immeubles positionnés en trame orthogonale dessinent et délimitent des espaces collectifs bien identifiés dont le stade forme la plateforme centrale du site.
Les poches rectangulaires encadrant le stade sont occupées par les parkings et une aire de jeux ombragée et bien végétalisée. Le redan Nord Ouest formé par les immeuble B et C dessine un cadre pour le centre paroissial. Côté Nord, la bande commerciale formant le socle du bâtiment 1 et la MJC apportent une certaine attractivité.

Construction de 32 logements collectifs à Barby (73)

MISE À JOUR : le chantier a débuté
Le projet doit être implanté dans un cadre extrêmement sensible, la puissance du paysage naturel et la proximité de constructions traditionnelles remarquables demandent une subtilité d’approche, d’autant plus que le positionnement en belvédère, au dessus du centre de Barby, rendra ce nouveau programme identifiable dans un périmètre géographique assez vaste.

Construction de 32 logements collectifs à Barby (73)

MISE À JOUR : le chantier a débuté
Le projet doit être implanté dans un cadre extrêmement sensible, la puissance du paysage naturel et la proximité de constructions traditionnelles remarquables demandent une subtilité d’approche, d’autant plus que le positionnement en belvédère, au dessus du centre de Barby, rendra ce nouveau programme identifiable dans un périmètre géographique assez vaste.

LAURÉAT VILLA VAUBAN RÉSIDENCE ÉTUDIANTE

La résidence Blandan a été livrée à la rentrée 2017.
Coût des travaux : 9 M€ HT

LAURÉAT VILLA VAUBAN RÉSIDENCE ÉTUDIANTE

La résidence Blandan a été livrée à la rentrée 2017.
Coût des travaux : 9 M€ HT

CONCOURS LA RICAMARIE / Construction de 40 logements, réhabilitation de 40 logements et démolition de 120 logements

Le projet est implanté à mi-parcours entre Saint-Etienne et Firminy, à la jonction entre La Ricamarie et Le Chambon Feugerolles. Le lieu concentre une partie de l’histoire Stéphanoise, à la fois façonnée par les origines rurales de Haute Loire et par l’aire industrielle et minière des 19e et 20e. Cette époque est à présent révolue mais certaines traces historiques restent émergentes (plateforme du Puits Pigeot fermé en 1983 et qui a marqué la fin de l’activité minière Stéphanoise et crassier Saint Pierre marquant actuellement fortement le paysage).

CONCOURS LA RICAMARIE / Construction de 40 logements, réhabilitation de 40 logements et démolition de 120 logements

Le projet est implanté à mi-parcours entre Saint-Etienne et Firminy, à la jonction entre La Ricamarie et Le Chambon Feugerolles. Le lieu concentre une partie de l’histoire Stéphanoise, à la fois façonnée par les origines rurales de Haute Loire et par l’aire industrielle et minière des 19e et 20e. Cette époque est à présent révolue mais certaines traces historiques restent émergentes (plateforme du Puits Pigeot fermé en 1983 et qui a marqué la fin de l’activité minière Stéphanoise et crassier Saint Pierre marquant actuellement fortement le paysage).

Lauréat 55 logements Terrain des Soeurs

L’opération de construction de 55 logements locatif/accession sociale de Rhône Saône Habitat se situe au nord de la ZAC, à l’angle de l’avenue Salengro et de la rue François Giroud. Le site, à l’échelle urbaine, nous a inspiré une image extrêmement homogène formée par des blocs de marbre blanc stockés en carrières après extraction. Cette métaphore ne nous a pas quitté lors de notre de travail de conception et a fortement influencé notre concept.

Lauréat 55 logements Terrain des Soeurs

L’opération de construction de 55 logements locatif/accession sociale de Rhône Saône Habitat se situe au nord de la ZAC, à l’angle de l’avenue Salengro et de la rue François Giroud. Le site, à l’échelle urbaine, nous a inspiré une image extrêmement homogène formée par des blocs de marbre blanc stockés en carrières après extraction. Cette métaphore ne nous a pas quitté lors de notre de travail de conception et a fortement influencé notre concept.

Lauréat 22 logements Quai Illhaeusern à Collonges au Mt d’Or

Notre projet se compose de deux unités articulées par un nœud de circulation verticale afin de créer un ensemble homogène de constructions avec la volumétrie du bâti mitoyen existant. La petite unité s’adressant au front de Saône prolonge exactement le gabarit et l’alignement de toiture du bâti existant.

Lauréat 22 logements Quai Illhaeusern à Collonges au Mt d’Or

Notre projet se compose de deux unités articulées par un nœud de circulation verticale afin de créer un ensemble homogène de constructions avec la volumétrie du bâti mitoyen existant. La petite unité s’adressant au front de Saône prolonge exactement le gabarit et l’alignement de toiture du bâti existant.

RÉHABILITATION DE 4 LOGEMENTS + SALLE DE RÉUNION

ARCHITECTE : JSA BUREAU D’ÉTUDES : DENIZOU – BETICS – DPI – LI SUN – COBALT NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : SACVL ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2016 / LIVRAISON 2017 DÉLAI DE CHANTIER: 6 MOIS PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE+ DIAG+ EXE

RÉHABILITATION DE 4 LOGEMENTS + SALLE DE RÉUNION

ARCHITECTE : JSA BUREAU D’ÉTUDES : DENIZOU – BETICS – DPI – LI SUN – COBALT NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : SACVL ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2016 / LIVRAISON 2017 DÉLAI DE CHANTIER: 6 MOIS PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE+ DIAG+ EXE

RÉHABILITATION LOURDE DE 62 LOGEMENTS EN SITE OCCUPÉ

ARCHITECTE : JSA BUREAU D’ÉTUDES :MG PLUS (TCE) NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : GRAND LYON HABITAT ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2015 / LIVRAISON 2017 DÉLAI DE CHANTIER: 14 MOIS PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE+ DIAG+ EXE 1 (études)  MONTANT DE

RÉHABILITATION LOURDE DE 62 LOGEMENTS EN SITE OCCUPÉ

ARCHITECTE : JSA BUREAU D’ÉTUDES :MG PLUS (TCE) NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : GRAND LYON HABITAT ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2015 / LIVRAISON 2017 DÉLAI DE CHANTIER: 14 MOIS PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE+ DIAG+ EXE 1 (études)  MONTANT DE

RÉHABILITATION LOURDE DE 119 LOGEMENTS EN SITE OCCUPÉ

ARCHITECTE : JSA BUREAU D’ÉTUDES : DPI (structure) / ASTRIUS (fluides) / DENIZOU (économiste) NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : ALLIADE HABITAT ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2011 / LIVRAISON 2016 DÉLAI DE CHANTIER: 22 MOIS PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE+ DIAG + OPC MONTANT DE

RÉHABILITATION LOURDE DE 119 LOGEMENTS EN SITE OCCUPÉ

ARCHITECTE : JSA BUREAU D’ÉTUDES : DPI (structure) / ASTRIUS (fluides) / DENIZOU (économiste) NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : ALLIADE HABITAT ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2011 / LIVRAISON 2016 DÉLAI DE CHANTIER: 22 MOIS PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE+ DIAG + OPC MONTANT DE

RÉHABILITATION LOURDE DE 80 LOGEMENTS EN SITE OCCUPÉ

ARCHITECTE : JSA BUREAU D’ÉTUDES : ÉGIS (TCE) / ACOUSTIQUE FRANCE (acoustique) NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : EST MÉTROPOLE HABITAT ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2015 / PROJET ANNULÉ DÉLAI DE CHANTIER: 14 MOIS PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE + DIAG + EXE 1

RÉHABILITATION LOURDE DE 80 LOGEMENTS EN SITE OCCUPÉ

ARCHITECTE : JSA BUREAU D’ÉTUDES : ÉGIS (TCE) / ACOUSTIQUE FRANCE (acoustique) NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : EST MÉTROPOLE HABITAT ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2015 / PROJET ANNULÉ DÉLAI DE CHANTIER: 14 MOIS PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE + DIAG + EXE 1

RÉHABILITATION 70 LOGEMENTS EN SITE OCCUPÉ ET EXTENSION 11 LOGEMENTS

ARCHITECTE : JSA BUREAU D’ÉTUDES :ALTERECO (économie) / STREM (fluides) / COGECI (structure) NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : 3F IMMOBILIER RHONES ALPES ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2015 / LIVRAISON 2018 DÉLAI DE CHANTIER: 14 MOIS PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE

RÉHABILITATION 70 LOGEMENTS EN SITE OCCUPÉ ET EXTENSION 11 LOGEMENTS

ARCHITECTE : JSA BUREAU D’ÉTUDES :ALTERECO (économie) / STREM (fluides) / COGECI (structure) NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : 3F IMMOBILIER RHONES ALPES ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2015 / LIVRAISON 2018 DÉLAI DE CHANTIER: 14 MOIS PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE

RÉHABILITATION DE 245 LOGEMENTS, EN SITE OCCUPÉ

L’ensemble « Le Belvédère» porte très bien son nom. Il domine tout le secteur Nord-Est de Lyon et reste visible dans le paysage depuis des lieux majeurs de l’agglomération, notamment depuis le site Chazière à la Croix Rousse, l’avant du tunnel de Fourvière en entrée Nord de Lyon, et surtout depuis les berges de Saône en centre ville. Toutes les façades de chaque tour sont donc stratégiquement importantes. Par ailleurs, les 4 bâtiments semblent émerger de l’écrin de verdure formé par la colline de Fourrière, ce qui fait contraster de manière très prégnante leur forme cubique.

RÉHABILITATION DE 245 LOGEMENTS, EN SITE OCCUPÉ

L’ensemble « Le Belvédère» porte très bien son nom. Il domine tout le secteur Nord-Est de Lyon et reste visible dans le paysage depuis des lieux majeurs de l’agglomération, notamment depuis le site Chazière à la Croix Rousse, l’avant du tunnel de Fourvière en entrée Nord de Lyon, et surtout depuis les berges de Saône en centre ville. Toutes les façades de chaque tour sont donc stratégiquement importantes. Par ailleurs, les 4 bâtiments semblent émerger de l’écrin de verdure formé par la colline de Fourrière, ce qui fait contraster de manière très prégnante leur forme cubique.

50 logements individuels groupés et collectifs + DOSSIER DE PRESSE

Pour résumer, le concept d’ensemble est le suivant : des jeux de soubassements minéraux et texturés s’étagent en espaliers dans la pente qui ancrent le projet dans le site ; des parallélépipèdes simples sont répartis sur ces soubassements en blocs horizontaux (logements individuels) ou verticaux (logements collectifs) ; des loggias extérieures constituent les espaces intermédiaires habillant les parallélépipèdes. Elles forment à la fois les extensions de logements et les sas de protection solaire. Leur structure aérienne tranche avec la massivité des soubassements…

50 logements individuels groupés et collectifs + DOSSIER DE PRESSE

Pour résumer, le concept d’ensemble est le suivant : des jeux de soubassements minéraux et texturés s’étagent en espaliers dans la pente qui ancrent le projet dans le site ; des parallélépipèdes simples sont répartis sur ces soubassements en blocs horizontaux (logements individuels) ou verticaux (logements collectifs) ; des loggias extérieures constituent les espaces intermédiaires habillant les parallélépipèdes. Elles forment à la fois les extensions de logements et les sas de protection solaire. Leur structure aérienne tranche avec la massivité des soubassements…

construction de 38 logements collectifs à Annecy

CONTEXTE L’ecoquartier Vallin Fier prend place sur une plateforme horizontale dégageant une impression d’espace et de lumière. En arrière plan, le Parmelan et le Mont Veyrier offrent un décor naturel saisissant. Le site, en pleine mutation, forme une grande lanière

construction de 38 logements collectifs à Annecy

CONTEXTE L’ecoquartier Vallin Fier prend place sur une plateforme horizontale dégageant une impression d’espace et de lumière. En arrière plan, le Parmelan et le Mont Veyrier offrent un décor naturel saisissant. Le site, en pleine mutation, forme une grande lanière

Un quartier renouvelé à Rive-de-Gier (parution Le Moniteur 14/11/2014)

Monobailleur dans le quartier du Grand Pont à Rive-de-Gier, 3F achève une vaste opération de renouvellement urbain. Sur les 750 logements présents au départ sur ce quartier, une centaine a été démolie dans les années 2000 et une petite partie avait bénéficié d’une rénovation. Les autres, restés dans leur jus jusqu’alors, ont fait l’objet d’une réhabilitation lourde. « Ces travaux visaient à apporter du confort aux locataires, faire baisser le niveau des charges et changer l’image de ce quartier classé en ZUS », précise Guillaume Hamelin, directeur général de 3F Immobilière Rhône-Alpes.

Un quartier renouvelé à Rive-de-Gier (parution Le Moniteur 14/11/2014)

Monobailleur dans le quartier du Grand Pont à Rive-de-Gier, 3F achève une vaste opération de renouvellement urbain. Sur les 750 logements présents au départ sur ce quartier, une centaine a été démolie dans les années 2000 et une petite partie avait bénéficié d’une rénovation. Les autres, restés dans leur jus jusqu’alors, ont fait l’objet d’une réhabilitation lourde. « Ces travaux visaient à apporter du confort aux locataires, faire baisser le niveau des charges et changer l’image de ce quartier classé en ZUS », précise Guillaume Hamelin, directeur général de 3F Immobilière Rhône-Alpes.

CONSTRUCTION DE 5 LOGEMENTS ET UN LOCAL COMMERCIAL

Le bâtiment du 22 rue de Bourgogne s’inscrit dans cette tradition de petite industrie et d’artisanat. Son fronton néo-classique sur la rue de Bourgogne est tout à fait représentatif de cet héritage industriel de qualité. Derrière le fronton minéral en béton et Mâchefer s’étend un hall qui couvre l’ensemble du tènement. La structure de charpente tramée régulièrement environ tous les 5 mètres supporte une couverture en tuiles équipée de 5 verrières.

CONSTRUCTION DE 5 LOGEMENTS ET UN LOCAL COMMERCIAL

Le bâtiment du 22 rue de Bourgogne s’inscrit dans cette tradition de petite industrie et d’artisanat. Son fronton néo-classique sur la rue de Bourgogne est tout à fait représentatif de cet héritage industriel de qualité. Derrière le fronton minéral en béton et Mâchefer s’étend un hall qui couvre l’ensemble du tènement. La structure de charpente tramée régulièrement environ tous les 5 mètres supporte une couverture en tuiles équipée de 5 verrières.

CONSTRUCTION DE 23 LOGEMENTS COLLECTIFS

Le projet propose d’organiser deux bâtiments jumeaux articulés autour d’un micro-square accroché au chemin Saint Roch. Cet espace convivial est cadré par les surfaces commerciales ou à vocation de services en contact avec le public.

CONSTRUCTION DE 23 LOGEMENTS COLLECTIFS

Le projet propose d’organiser deux bâtiments jumeaux articulés autour d’un micro-square accroché au chemin Saint Roch. Cet espace convivial est cadré par les surfaces commerciales ou à vocation de services en contact avec le public.

construction de 33 logements collectifs

L’opération de construction de 33 logements collectifs rue Henri s’insère dans le contexte urbain atypique de Villeurbanne constitué d’une part d’un tissu de maisons individuelles ouvrières agrémentées de leur jardin et courettes, et d’autre part d’une proximité avec l’avenue Salengro qui dégage un caractère très urbain. Le projet a du composer avec un contexte aux facettes contradictoires et proposer une insertion urbaine et paysagère sobre ; le maître d’ouvrage ne souhaitait pas perturber l’ordre existant de la structure urbaine.

construction de 33 logements collectifs

L’opération de construction de 33 logements collectifs rue Henri s’insère dans le contexte urbain atypique de Villeurbanne constitué d’une part d’un tissu de maisons individuelles ouvrières agrémentées de leur jardin et courettes, et d’autre part d’une proximité avec l’avenue Salengro qui dégage un caractère très urbain. Le projet a du composer avec un contexte aux facettes contradictoires et proposer une insertion urbaine et paysagère sobre ; le maître d’ouvrage ne souhaitait pas perturber l’ordre existant de la structure urbaine.

construction de 21 logements collectifs

Le projet concerne la construction de 20 logements collectifs et un logement individuel sur le site nommé «îlot Basset». Le nouveau bâtiment sera composé de volumes allant du R+0 au R+4, en cohérence avec les immeubles mitoyens existants et assis sur une plateforme de stationnements semi-enterrée.

construction de 21 logements collectifs

Le projet concerne la construction de 20 logements collectifs et un logement individuel sur le site nommé «îlot Basset». Le nouveau bâtiment sera composé de volumes allant du R+0 au R+4, en cohérence avec les immeubles mitoyens existants et assis sur une plateforme de stationnements semi-enterrée.

27 LOGEMENTS COLLECTIFS

La parcelle étant coupée en deux par la rue Herminie, le projet se départage en 2 entités, 2 bâtiments se refermant chacun en hacienda sur sa cour respective. Ce principe permet de traiter :

. 2 blocs de bâtiments compacts et continus bien orientés dans l’environnement.
. la frange urbaine et paysagère sur la rue du 23 août 1944 tout en préservant les logements des nuisances d’une proximité directe;
. 1 cour intérieure collective par bâtiment intégrant stationnements, entrées et accès charretiers.
. 1 périmètre de jardins végétalisés Sud et Ouest en tampon devant les pavillons mitoyens.

27 LOGEMENTS COLLECTIFS

La parcelle étant coupée en deux par la rue Herminie, le projet se départage en 2 entités, 2 bâtiments se refermant chacun en hacienda sur sa cour respective. Ce principe permet de traiter :

. 2 blocs de bâtiments compacts et continus bien orientés dans l’environnement.
. la frange urbaine et paysagère sur la rue du 23 août 1944 tout en préservant les logements des nuisances d’une proximité directe;
. 1 cour intérieure collective par bâtiment intégrant stationnements, entrées et accès charretiers.
. 1 périmètre de jardins végétalisés Sud et Ouest en tampon devant les pavillons mitoyens.

22 logements collectifs

Le bâtiment est unique et allongé. Son orientation nord/sud, légèrement tournée vers l’ouest, résulte d’un réglage précis d’ensoleillement et d’un calage sur les traces historiques du terrain. Le distribution offre les avantages suivants: une optimisation des réseaux de circulation et, en particulier, l’installation d’un seul ascenseur. Ce principe nous permet de réduire à la fois l’emprise globale sur le terrain, le réseau de circulations verticales et de réduire le coût d’exploitation, une implantation de tous les logements sur les faces ensoleillées ainsi protégés du nord par le bouclier des coursives, un éclairage naturel de toutes les pièces y compris les salles de bains qui bénéficient d’ouvertures vitrées sur la coursive et une accessibilité PMR aisée et fonctionnelle.

22 logements collectifs

Le bâtiment est unique et allongé. Son orientation nord/sud, légèrement tournée vers l’ouest, résulte d’un réglage précis d’ensoleillement et d’un calage sur les traces historiques du terrain. Le distribution offre les avantages suivants: une optimisation des réseaux de circulation et, en particulier, l’installation d’un seul ascenseur. Ce principe nous permet de réduire à la fois l’emprise globale sur le terrain, le réseau de circulations verticales et de réduire le coût d’exploitation, une implantation de tous les logements sur les faces ensoleillées ainsi protégés du nord par le bouclier des coursives, un éclairage naturel de toutes les pièces y compris les salles de bains qui bénéficient d’ouvertures vitrées sur la coursive et une accessibilité PMR aisée et fonctionnelle.

réhabilitation DE 446 logements en site occupé

La vallée du Gier représente un lieu emblématique du développement industriel du XIXè siècle. Cette période a transformé durablement le fond de vallée en un bassin extrêmement actif, étiré entre les départements de la Loire et du Rhône. L’effondrement de ces activités économiques sur la fin du XXe siècle a laissé le site en grande friche industrielle dont la population n’a cessé de décroître. Récemment, un renouveau s’est opéré sur la vallée du Gier et le projet de réhabilitation du quartier Grand Pont s’inscrit dans cette nouvelle énergie, soutenue par la synergie grandissante entre Lyon et Saint Etienne.

réhabilitation DE 446 logements en site occupé

La vallée du Gier représente un lieu emblématique du développement industriel du XIXè siècle. Cette période a transformé durablement le fond de vallée en un bassin extrêmement actif, étiré entre les départements de la Loire et du Rhône. L’effondrement de ces activités économiques sur la fin du XXe siècle a laissé le site en grande friche industrielle dont la population n’a cessé de décroître. Récemment, un renouveau s’est opéré sur la vallée du Gier et le projet de réhabilitation du quartier Grand Pont s’inscrit dans cette nouvelle énergie, soutenue par la synergie grandissante entre Lyon et Saint Etienne.

réhabilitation lourde de 230 logements en site occupé

Remplacement des menuiseries extérieures, isolation par l’extérieur, réfection des couvertures, modification des garde-corps, réfection des pièces humides, réfection des colonnes de chute, réfection réseaux fluides, réfection des parties communes, aménagement des abords, mise aux normes désenfumage, changement des portes palières, création de terrasse privée au RDC.

réhabilitation lourde de 230 logements en site occupé

Remplacement des menuiseries extérieures, isolation par l’extérieur, réfection des couvertures, modification des garde-corps, réfection des pièces humides, réfection des colonnes de chute, réfection réseaux fluides, réfection des parties communes, aménagement des abords, mise aux normes désenfumage, changement des portes palières, création de terrasse privée au RDC.

réhabilitation lourde de 294 logements en site occupé

ARCHITECTE : JSA BUREAU D’ÉTUDES : DPI (structure) / STREM (fluides) / DENIZOU (économiste) NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : SERL (mandataire) / OPAC DU RHÔNE ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2011 / LIVRAISON 2014 DÉLAI DE CHANTIER: 18 MOIS PRESTATIONS

réhabilitation lourde de 294 logements en site occupé

ARCHITECTE : JSA BUREAU D’ÉTUDES : DPI (structure) / STREM (fluides) / DENIZOU (économiste) NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : SERL (mandataire) / OPAC DU RHÔNE ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2011 / LIVRAISON 2014 DÉLAI DE CHANTIER: 18 MOIS PRESTATIONS

résidence universitaire de 77 CHAMBRES ET 21 STUDIOS

Anciennement Chateau de la Buire, les premières traces du domaine apparaissent dans l’histoire locale en 1560 avec Benoît de Moncoys, seigneur de la Buire. Bordée du domaine de la Part-Dieu au Nord et de celui de la Mothe au Sud, cette seigneurie se composait alors de terres agricoles souvent inondées par le Rhône et dominées par une maison forte : le château de la Buire. Cet édifice, comprenant une tourelle à six pans, se situe à l’angle des rues Rachais et Garibaldi.

résidence universitaire de 77 CHAMBRES ET 21 STUDIOS

Anciennement Chateau de la Buire, les premières traces du domaine apparaissent dans l’histoire locale en 1560 avec Benoît de Moncoys, seigneur de la Buire. Bordée du domaine de la Part-Dieu au Nord et de celui de la Mothe au Sud, cette seigneurie se composait alors de terres agricoles souvent inondées par le Rhône et dominées par une maison forte : le château de la Buire. Cet édifice, comprenant une tourelle à six pans, se situe à l’angle des rues Rachais et Garibaldi.

réhabilitation 69 logements en site occupé

Réhabilitation 69 logements en site occupé
MISSION : COMPLET + EXE + OPC

réhabilitation 69 logements en site occupé

Réhabilitation 69 logements en site occupé
MISSION : COMPLET + EXE + OPC

réhabilitation lourde de 90 logements en site occupé

ARCHITECTE : JSA LIEU : SAINT ETIENNE DATES : LANCEMENT ÉTUDES 2001 / LIVRAISON 2002 MAÎTRISE D’OUVRAGE : LOGIREL PARTENAIRES : JP VINCENT / PHI CONCEPT SURFACE : 7 000 M2 SHON MONTANT : 870 000 €HT MISSION : COMPLÈTE

réhabilitation lourde de 90 logements en site occupé

ARCHITECTE : JSA LIEU : SAINT ETIENNE DATES : LANCEMENT ÉTUDES 2001 / LIVRAISON 2002 MAÎTRISE D’OUVRAGE : LOGIREL PARTENAIRES : JP VINCENT / PHI CONCEPT SURFACE : 7 000 M2 SHON MONTANT : 870 000 €HT MISSION : COMPLÈTE

réhabilitation lourde de 172 logements en site occupé

Réhabilitation d’un ensemble de 6 bâtiments de type «Tony Garnier» comprennant l’intégration d’ascenceurs extérieurs

réhabilitation lourde de 172 logements en site occupé

Réhabilitation d’un ensemble de 6 bâtiments de type «Tony Garnier» comprennant l’intégration d’ascenceurs extérieurs

16 logements collectifs dans locaux commerciaux

ARCHITECTE : JSA LIEU : LYON 2 DATES : LANCEMENT ÉTUDES 2011/ NON LIVRÉ MAÎTRISE D’OUVRAGE : HMF SOLENDI PARTENAIRES : STREM / DENIZOU SURFACE : 1 200 M2 SHON MONTANT : 1 400 000 €HT MISSION : ESQ +

16 logements collectifs dans locaux commerciaux

ARCHITECTE : JSA LIEU : LYON 2 DATES : LANCEMENT ÉTUDES 2011/ NON LIVRÉ MAÎTRISE D’OUVRAGE : HMF SOLENDI PARTENAIRES : STREM / DENIZOU SURFACE : 1 200 M2 SHON MONTANT : 1 400 000 €HT MISSION : ESQ +

CONSTRUCTION DE 12 LOGEMENTS COLLECTIFS

Le terrain à aménager se situe à Lyon 9e dans le quartier de Vaise. Sa forme en lanière étirée et coincée par les immeubles mitoyens offre peu de marge de manœuvre d’autant plus que son ouverture sur la rue saint Simon est très restreinte.
Le choix s’est donc porté sur la création de deux immeubles R+3 formant un ensemble de 12 logements.

CONSTRUCTION DE 12 LOGEMENTS COLLECTIFS

Le terrain à aménager se situe à Lyon 9e dans le quartier de Vaise. Sa forme en lanière étirée et coincée par les immeubles mitoyens offre peu de marge de manœuvre d’autant plus que son ouverture sur la rue saint Simon est très restreinte.
Le choix s’est donc porté sur la création de deux immeubles R+3 formant un ensemble de 12 logements.