« DOMAINE DE L’ÉTANG » RÉHABILITATION DE 367 LOGEMENTS, EN SITE OCCUPÉ

ARCHITECTE : JSA
BUREAU D’ÉTUDES : COGECI (structure) / BETICS (fluides) / ALTERECO (économiste) / TERRE ECO (hqe)
NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : SACVL
ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2017 / LIVRAISON 2020
DÉLAI DE CHANTIER: 18 MOIS
PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE + EXE 1 (études) + EXE 2 (chantier)
MONTANT DE TRAVAUX : 6 802 279,00 €HT
ADRESSE : 29-35 AVENUE DE MÉNIVAL, 3-19 AVENUE EISENHOWER, 92-98 RUE JOLIOT CURIE 69005 LYON
NOMBRE DE LOGEMENTS : 367
SUPERFICIE PARCELLE : 23 156 M2
SURFACE PLANCHER : M2
LABEL OBTENU : BBC RÉNOVATION
MARCHE DE TRAVAUX :

MISSION

Ravalement Thermique des façades, suppression des moucharabiehs, remplacement des persiennes, création d’une VMC, réfection étanchéité des commerces, entretien ponctuel des toitures terrasses rénovées en 2010, réfection du réseau d’eau chaude sanitaire, réfection des parties communes, réfection des éclairages des parties communes des allées (leds), remplacement des portes palières, désenfumage des paliers, remplacement des portes d’allée et boites aux lettres / carrelage mural, réfection des contrôles d’accès.

PRÉSENTATION

La morphologie urbaine du quartier très hétéroclite témoigne d’un développement rapide et continu depuis les années 60. Il ne reste pratiquement plus de pavillonnaire dans l’environnement immédiat et les programmes de logements collectifs présentent peu d’homogénéité.
Dans ce désordre urbain généralisé, le domaine de l’étang dessine cependant un plan masse
assez bien composé malgré la brutalité apparente de son orthogonalité. En effet, les immeubles
positionnés en trame orthogonale dessinent et délimitent des espaces collectifs bien identifiés dont le stade forme la plateforme centrale du site.
Les poches rectangulaires encadrant le stade sont occupées par les parkings et une aire de jeux ombragée et bien végétalisée.
Le redan Nord Ouest formé par les immeuble B et C dessine un cadre pour le centre paroissial.
Côté Nord, la bande commerciale formant le socle du bâtiment 1 et la MJC apportent une certaine attractivité.
Les quatre tours longeant la rue Joliot Curie forment dans la pente un rythme qui n’est pas sans rappeler les tours du Belvédère. Leur léger décalage apporte une perspective intéressante depuis la rue et les espaces vides entre ces 4 blocs dessinent des fenêtres ouvrant des vues sur le stade et l’immeuble 1. Afin d’absorber la pente, les garages, disposés en espaliers afin de suivre la déclivité de la rue Joliot Curie, forment un effet de socle. Les tours sont donc partiellement implantées sur les dalles de garages avec les sujétions d’étanchéité que cela entraine.