construction de 10 logements individuels groupés

ARCHITECTE : JSA
BUREAU D’ÉTUDES :DPI (structure) / GLM (fluides) / ALTER-ECO (économiste)
NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : GRAND LYON HABITAT
ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDES 2011 / LIVRAISON 2014
DÉLAI DE CHANTIER: 12 MOIS
PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE + EXE 1 (études) + EXE 2 (chantier) + OPC + HQE
COÛT PREVISIONNEL: 1 553 000,00 €HT / 82 000,00 €HT VRD
COÛT FINAL : 1 386 000,00 €HT / 224 822,00 €HT VRD
ADRESSE : CHEMIN DU TREVE 69680 CHASSIEU

NOMBRE DE LOGEMENTS : 10
SUPERFICIE PARCELLE : 3 150 m2
SURFACE PLANCHER : 1 090 m2
LABEL OBTENU : H&E+ Q + REF. GRAND LYON

PRÉSENTATION DU PROJET

Le projet pour la construction de 10 maisons individuelles groupées à Chassieu est remarquable par la mise en place d’un procédé constructif innovant. En cours de réalisation, ce projet fait l’objet d’un engagement important de la part du maître d’ouvrage et des entreprises pour le rendre exemplaire.

Située dans une zone calme d’une commune péri-urbaine, l’opération se caractérise par la construction de deux ensembles de 5 maisons chacun encadrant un square, ou, dit-on, lieu de convivialité pour les locataires. Chaque habitant dispose à la fois d’un jardin privé agrémenté d’un arbre fruitier et d’un espace commun, plus vaste mais aussi plus minéral. Les deux ‘‘ bandes ‘‘ de logements sont disposées de manière à orienter les pièces de vie plein sud et une double-hauteur est créée dans les séjour pour un apport lumineux maximal (sachant que le confort d’été est maîtrisé par la mise en place de volets coulissants piersiennés en mélèze).

L’exemplarité de l’opération tient de son mode constructif alliant l’ossature bois et le béton armé. Le dispositif mis en place se résume en trois objectifs clairs :

– supprimer l’intégralité des ponts thermiques : le mode opératoire permet l’intégration d’une épaisseur de 5 cm d’isolation en laine de roche sur tout le pourtour du bâtiment, devant tous les éléments en béton qui aurait été en contact avec l’extérieur

– utiliser l’épaisseur des murs pour intégrer le maximum de matière isolante : sur une épaisseur globale de 40 cm, les murs périphériques représente une quantité d’isolation thermique de 32 cm

– optimiser les délais de chantier en utilisant un procédé de préfabrication : la très large préfabrication des éléments de maçonnerie apporte au projet la possibilité de fabriquer les murs en atelier pendant que le chantier de terrassement et de fondations avance. Cela permet une réduction des délais de réalisation de l’ordre de 3 mois.
Notre intérêt pour la préfabrication a été important sur cette opération. En effet, les exigences sur la qualité de réalisation et le niveau de prestation demandés par le maître d’ouvrage a naturellement orienté nos études vers une solution technique garantissant une qualité de mise en oeuvre adéquate.

PRINCIPE CONSTRUCTIF

Le procédé constructif est très simple. Il s’agit d’une ossature béton (dalle + poteau) collée en coffrage perdu dans une ossature en bois qui accueille le complexe d’isolation thermique. Cette solution améliore de manière significative la qualité isolante des parois périphériques, particulièrement défavorables dans le cas de logements individuels.

5I6A1188_DxO

5I6A1040_DxO

5I6A1023_DxO

5I6A0996_DxO

5I6A0955_DxO

5I6A0856_DxO

5I6A0848_DxO

5I6A1158_DxO

HDR2_DxO