Agence

« La métaphore constitue un outil créatif et poétique extrêmement riche auquel j’ai recours en permanence. Elle donne forme à la pensée abstraite. N’est ce pas la vocation de l’architecture ? » JS

À travers son architecture, chaque équipe exprime ses inspirations, ses références et ses choix de manière plus ou moins claire et intelligible. L’architecture devient la part visible d’un corpus intérieur, véritable puzzle issu de culture personnelle, d’éducation, de formation et d’expériences.

L’agence Jacky Suchail Architectes donne à voir, dans sa production variée (logements, équipements, espaces publics, projets urbains) des constantes que l’on retrouve au fil des projets. Elle ne tient pas à se rattacher à un courant théorique, mais trouve ses fondamentaux dans diverses sources souvent extraites du milieu naturel ou de domaines abstraits comme la musique. Ces images métaphoriques lui servent d’outils conceptuels et de vocabulaire architectural.

Ses fondements primordiaux s’appuient sur des parallèles avec les éléments terrestres archaïques : l’eau, la terre, le végétal. L’horizon aquatique, la terre et la matrice tellurique, l’enracinement, le végétal vivant, l’écoute des forces en présence et de l’origine sont ses repères génériques.

Plus que la perception immédiate de ces références, ce sont les impressions qu’elles provoquent qui nourrissent son travail. Elle cherche à reproduire ces mêmes impressions sans pour autant calquer la forme. La matière d’inspiration ne se trouve pas dans la représentation littérale de l’horizontale d’un océan mais dans l’effet qu’elle va produire sur l’observateur.

Le modèle présente une source d’intérêt, non comme image reproductible mais comme sujet de transposition métaphorique. « Puiser des images mimétiques dans les montagnes, les océans et les arbres afin de réaliser une figuration naïve amène à reproduire des formes illustratives infantiles et vides de sens. Pour rendre hommage à la puissance de l’univers, il convient de s’adresser à lui plutôt que le singer. »

La métaphore ouvre une brèche dans l’imaginaire qui dépasse la représentation picturale de l’apparence et révèle des rapprochements insolites. Elle permet d’effectuer des transferts entre des domaines sans rapport apparent comme la musique et l’architecture. Elle ouvre la porte d’une expression spirituelle et surtout dépouillée. La métaphore traduit l’essence de toute expression formelle par des voies non verbalisées, qui par analogie permettent d’en comprendre l’émotion et la dimension sensible.

IMG_9388_DxO-2