résidence universitaire de 77 CHAMBRES ET 21 STUDIOS

ARCHITECTE : JSA
BUREAU D’ÉTUDES : DPI (structure) / STREM (fluides) / DENIZOU (économiste)
NOM MAÎTRE D’OUVRAGE : SERL (mandataire) / CROUS
ANNÉE DE RÉALISATION : LANCEMENT ÉTUDE 2011 / LIVRAISON 2014
DÉLAI DE CHANTIER: 13 MOIS
PRESTATIONS RÉALISÉES : BASE+ EXE 1 (études) + EXE 2 (chantier)
MONTANT DE TRAVAUX: 2 228 000,00 €HT
ADRESSE : 6 RUE RACHAIS 69003 LYON
NOMBRE DE LOGEMENTS : 77 CHAMBRES ET 21 STUDIOS
SUPERFICIE PARCELLE : 3 926 M2
MARCHÉ DE TRAVAUX : LOTS SÉPARÉS

PRÉSENTATION :

Anciennement Chateau de la Buire, les premières traces du domaine apparaissent dans l’histoire locale en 1560 avec Benoît de Moncoys, seigneur de la Buire. Bordée du domaine de la Part-Dieu au Nord et de celui de la Mothe au Sud, cette seigneurie se composait alors de terres agricoles souvent inondées par le Rhône et dominées par une maison forte : le château de la Buire. Cet édifice, comprenant une tourelle à six pans, se situe à l’angle des rues Rachais et Garibaldi.
En 1665, le domaine passe à la famille des Guérin puis en 1720 à François de Rachais avant d’échoir en 1824 à un neveu qui vendit les terres petit à petit. Des rues furent tracées et le château fut cédé en 1885 à la Communauté des Petites Soeurs de l’Assomption, garde-malades des pauvres à domicile. Suite à la loi de «Séparation des Églises et de l’État» de 1905, elles en furent chassées et l’armée installa une école pour mutilés de guerre. Celle-ci s’installa au Point-du-Jour en 1914 et c’est seulement en 1920 que l’Université hébergea au château 35 jeunes étudiantes, lui conférant ainsi son actuelle affectation.

77 CHAMBRES_21 STUDIOS_CROUS_Lyon_existant

77 CHAMBRES_21 STUDIOS_CROUS_Lyon_esquisse