construction de 38 logements collectifs à Annecy

CONTEXTE
L’ecoquartier Vallin Fier prend place sur une plateforme horizontale dégageant une impression d’espace et de lumière. En arrière plan, le Parmelan et le Mont Veyrier offrent un décor naturel saisissant.
Le site, en pleine mutation, forme une grande lanière Nord Sud entre le chemin des Fins et l’Avenue de Genève, sa desserte urbaine directe et proche du centre d’Annecy apporte un atout stratégique urbain remarquable.
Le projet à réaliser dans ce périmètre demande une réponse très attentive, appropriée et représentative de l’identité du nouveau quartier. Le futur bâtiment implanté à toute proximité de l’avenue de Genève, sur l’angle Aubrac/Paradis constitue un pivot essentiel entre le maillage des voies urbaines et la quiétude de l’allée paysagère.

INSERTION URBAINE, CONCEPT
Le programme de travaux prévoit la construction de 38 logements et un local commercial dans un polygone d’implantation laissant peu de liberté à l’expression de la forme globale du bâtiment. L’intégration fine du projet dans son contexte a donc été envisagée sous l’angle de compositions ponctuelles des volumes donnant un découpage plus clair, et par la même une perception plus forte, des relations entre le bâtiment et ses espaces environnants.
Dans le respect des conditions réglementaires de l’opération, le volume général s’articule autour de trois axes :
– L’assise sur un soubassement en rez de chaussée alternant opacité et transparence afin de créer une accroche urbaine puissante dans son angle commercial.
– l’ouverture d’une percée visuelle Est-Ouest qui répartit les volumes édifiés en deux masses jointes distribuées par deux allées distinctes et permet des orientations de logements plus riches. Cette faille allège la compacité de l’immeuble et permet d’y insérer les espaces/jardins d’hiver véritables extensions des logements.
– le dialogue adapté des façades à leurs différentes implantations :
– La façade Nord sur la rue Lucie Aubrac et proche de l’Avenue de Genève est destinée à prendre un caractère urbain. Cette façade raffinée constitue le fronton public de l’immeuble.
– La façade Ouest habillée de loggias conviviales va accompagner l’intimité verdoyante de la rue Paradis et profitera pleinement de ce lieu paisible.
– La « poupe » Sud du bâtiment superposer ses loggias ensoleillées sur une respiration paysagère et arborée.
– La façade Est plus privative, également équipée de loggias, bénéficiera du soleil levant et donnera sur les falaises enneigées du Parmelan.

PERENNITE ET QUALITE D’USAGE
La construction durable est une construction bien pensée et bien réalisée. Sur ce point notre démarche s’effectue à deux niveaux : l’un sur un plan matériel et technique, l’autre, primordial à notre sens, concerne la qualité d’usage :
– Qualité technique, durabilité des matériaux ; la réalisation du bâtiment est envisagée grâce à un mode constructif innovant, il s’agit d’un dispositif composé à la fois d’une ossature traditionnelle en béton armé et d’une enveloppe préfabriquée alliant ossature bois et parements de façade en béton architectonique.
– Qualité d’usage : le second niveau est celui des qualités générées par la conception du bâtiment. Pour aller au-delà d’un simple empilement de logements, chaque habitation a été pensée comme une maison individuelle avec ses vues, son ensoleillement, son espace extérieur et son intimité. Dans cette approche, chaque logement bénéficie d’une « pièce en plus », modulable en loggia d’été extérieure ou jardin d’hiver vitré.

SOBRIETE DE L’OUVRAGE
Un bâtiment économe en énergie se caractérise par une enveloppe très performante. Les équipements techniques sont largement secondaires par rapport à la qualité des parois. C’est pourquoi la construction est conçue prioritairement sous l’angle de la cohérence de l’enveloppe avec les performances recherchées avant d’introduire les équipements techniques. Ce choix stratégique offre la capacité de s’adapter dans le temps pour un entretien réduit. Le système constructif proposé permet des performances thermiques de l’enveloppe très importantes (de l’ordre de R=7,10 m2.K/W) et une rupture de tous les ponts thermiques. Cela constitue un atout considérable quant à la sobriété énergétique du projet.

150330-VUE SUD-RENDU

150330-VUE NORD-RENDU